“Vendredi Lecture” s’intéresse aujourd’hui à l’œuvre d’une maison d’édition indépendante, “A Ti(t)re d’Elles”. Elle vient d’éditer un conte thérapeutique qui aborde le sujet de la santé mentale à hauteur d’enfant.

Parler de santé mentale n’est pas réservé qu’aux adultes. Le coup de crayon juste et affûté de Gaëlle Gill et Anabelle Langlais nous le prouve. Avec leur personnage imaginaire, Brouill’Noir, elles ont choisi d’aborder le sujet des maladies psychiques à destination des plus jeunes. Comment comprendre les maux de la tête de papa, les crises de pleurs de maman, les idées bizarres d’un frère ou d’une sœur quand on apparaît pas en âge de les comprendre ? Le tour de force des auteures de cette BD c’est justement de nous faire prendre conscience qu’il n’y a pas d’âge pour en parler, et qu’il est même essentiel de le faire le plus tôt possible.

Ce conte thérapeutique fait voyager le jeune lecteur à travers le “carnaval des idées noires” de son personnage principal, Brouill’Noir. Parce que vivre la maladie psychique, c’est souvent être dans le brouillard, Brouill’Noir brouille les pistes et revêt plusieurs “costumes” pour accompagner ses émotions. Il est tantôt Brouill’Bulle, Brouill’zard, Brouill’brume, soit autant de personnages que tout oppose.

Mené par une maison d’édition indépendante, “A Ti(t)re d’Elles“, ce projet est en train de voir le jour grâce à une campagne de financement Ulule, en partenariat avec l’Unafam. Pour soutenir et contribuer au projet, rendez-vous sur https://fr.ulule.com/brouillnoir/