Au cas d’une éventuelle troisième vague épidémique, quelle serait la réponse hospitalière psychiatrique ? Gros plan sur l’hôpital du pays d’Eygurande, en Corrèze, qui veut maintenir l’activité de ses centres de consultations et de ses hôpitaux du jour et accueillera toujours en hospitalisation complète.

“Au cours des neuf premiers mois, ses équipes mobiles (qui interviennent au soutien des établissements médico-sociaux qui accueillent des personnes handicapées psychiques, comme dans les neuf Ehpad de la haute Corrèze, et en addictologie) ont enregistré 2.500 consultations, presque mille de plus que l’année précédente”.

Article à retrouver en intégralité sur lamontagne.fr

Button Text