C’est un premier pas vers une généralisation du remboursement des séances de psychothérapie dans tout le pays. La mesure était expérimentée depuis deux ans dans quatre départements (Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Landes et Morbihan). Selon un constat positif, la Cour des Comptes a donc remis un rapport mardi 16 février, dans lequel elle plaide pour. Prendre en charge ce type de soins aurait différents avantages : améliorer l’accès aux soins, désengorger les services en psychiatrie et mettre en place une offre de soins plus graduée. L’annonce arrive à point nommé, dans un contexte où les situations de détresse psychologiques  se sont multipliées depuis le début de la pandémie.

Article à retrouver en intégralité sur francebleu.fr

Lire l’article