1 Indien sur 5 serait en souffrance. Les chiffres en matière de santé mentale en Inde sont alarmants. D’après le rapport National mental health survey (NMHS), commandé par le gouvernement en 2015, 15% des Indiens de plus de 18 ans auraient besoin d’une aide psychologique. Structure familiale fragilisée, montée de l’individualisme, migration vers les villes, transition de la tradition à l’industrialisation… de nombreux facteurs conjoncturels expliquent ce mal-être psychologique vécu par une partie de la population. Or, difficile de prendre la parole sur ce sujet dans un pays où les troubles psychiques sont perçus comme une faiblesse et comme une honte.

Article à retrouver en intégralité sur slate.fr

Lire l’article