Les conséquences psychiques du confinement, que plusieurs pays touchés par la pandémie de coronavirus ont prolongé cette semaine, inquiètent les professionnels de la santé mentale, qui demandent une vraie prise en compte de la question.

Les conséquences indirectes s’accumulent : de récentes études montrent une augmentation inquiétante de l’anxiété et de la dépression. Et c’est donc l’accès à une aide professionnelle qui va être un des enjeux de la sortie de crise.

Lire l’article