La Haute autorité de santé (HAS) a rallongé la liste des comorbidités qui devraient figurer selon elle parmi les pathologies prioritaires à la vaccination contre le Covid-19. Outre les malades hépatiques chroniques (cirrhose) ou encore les personnes présentant un antécédent d’accident vasculaire cérébral, les malades psychiatriques (schizophrénie, troubles bipolaires et facteurs de dépression) et sujettes à démence sont désormais considérées comme personnes à risques. L’objectif pour l’HAS est d’accélérer la vaccination pour ces catégories de population. Or, cet avis n’est, pour l’heure, qu’une recommandation transmise aux autorités sanitaires, mais il est très souvent respecté.

Article à retrouver en intégralité sur le site leparisien.fr

Lire l’article