Le système de santé dans le domaine de la psychiatrie est imparfait, certes. Et si la mise en place d’une “psychiatrie citoyenne” permettait de combler les failles institutionnelles ? Il n’est pas toujours simple lorsque l’on est proche de personne malade de connaître les bons gestes à adopter. Il existe toutefois des associations qui se mobilisent pour accompagner les malades et leurs familles. Ces lieux non médicalisés permettent bien souvent à ces personnes d’être considérées en tant que citoyens et non pas en tant que malades ou patients.

Article à retrouver en intégralité sur rcf.fr

Lire l’article